Vous êtes ici

Éduquer à l’environnement

Acteurs du Paris durable - Éduquer à l’environnement
4 acteurs sont intéressés
Mots clefs : enfants
Vous êtes passionné par la nidification de la mésange bleue ? Ne soyez pas égoïste, partagez votre savoir avec petits et grands. C’est en relevant vos manches et en allant transmettre ce qui vous fait vibrer, que vous pourrez éveiller les consciences.

L'essentiel

Quelques bonnes raisons

  • Pour devenir le prof que vous rêviez d’avoir sur les bancs de l’école et vous transformer en Monsieur Keating du développement durable
  • Pour savoir si la langouste est amoureuse du homard
  • Parce qu’il est aussi possible d’apprendre aux enfants comment sauver les ours polaires tout en leur faisant apprendre leurs tables de multiplication

Brève définition

La Conférence de Tbilissi en 1977 définit l’éducation à l’environnement (ee) comme une éducation civique qui a pour but « d’amener les individus et les collectivités à saisir la complexité de l’environnement tant naturel que créé par l’Homme, complexité due à l’interaction de ses aspects biologiques, physiques, sociaux, économiques et culturels ».

 

Ce modèle d’éducation à l’environnement vise aussi à acquérir les connaissances, les valeurs, les comportements et les compétences pratiques nécessaires pour participer de façon responsable et efficace à la prévention, à la solution des problèmes de l’environnement, et permettre à chacun d'exercer une citoyenneté active dans ce domaine.

Le saviez-vous ?

 

Le contexte, les enjeux

  • Dans les sillons de l’éducation populaire et des révolutions...

C’est certainement dans le siècle des Lumières, qu’en France, naît l’éducation à l’environnement, avec Rousseau qui dans L’Emile ou de l’éducation évoque les trois maîtres de l’éducation que sont la nature, les hommes et les choses. C’est plus généralement dans l’histoire même de l’éducation populaire et dans le sillon des révolutions (1830, 1848, 1871) que s’ancre l’histoire de l’éducation à l’environnement.

 

  • De l’animation nature à l’éducation à l’environnement  vers un développement durable

L’animation nature est née dans les années 60, menée par des passionnés bénévoles et des enseignants fidèles aux « leçons de choses ». Les premiers professionnels apparaissent dans les années 70/80. L’éducation « pour » et « par » l’environnement vont se rejoindre : les activités et moyens pédagogiques se diversifient. Dans les années 90, le « développement durable » confirme l’importance des notions d’éco-citoyenneté et de démocratie participative. Il se développe une éducation relative à l’environnement qui attache autant d’importance à l’environnement social que naturel.

L’animation comprend clairement une dimension culturelle : l’environnement est perçu non plus comme la simple relation de l’homme à la nature, mais comme le rapport qu’il a avec le milieu dans lequel il vit. L’animation en lien avec l’environnement s’inscrit donc d’une manière générale dans l’éducation à l’environnement vers un développement durable. Elle se destine à chacun et concerne tous les territoires. Les premiers instigateurs de cette évolution des pratiques sont les éducateurs à l’environnement eux-mêmes, qui se reconnaissent aujourd’hui, pour la plupart, comme des « artisans d’un développement durable ».

Néanmoins, le glissement sémantique usité par certains partenaires institutionnels vers « l’éducation au développement durable (EDD)», avec la disparition du mot « environnement », ne va pas sans poser d’importants questionnements aux acteurs de terrain. Ils y voient souvent une tentative d’instrumentalisation de leur action au service d’un certain modèle de développement, ne partageant pas les valeurs sur lesquelles se base l’EE.

 

  • Des enjeux de société

Il s'agit d'un projet de nature sociale et culturelle qui s’inscrit dans le champ éducatif et politique. Il repose sur une démarche collective pour faire avancer des idées, des façons de voir, des pratiques et peut-être au-delà, une certaine vision de notre avenir individuel et collectif.

Une spécificité qui a permis de construire un univers de pratiques qui mettent en oeuvre différentes formes d’expression militante et conviviale, de gestion et d’innovation pédagogique. Ainci les acteurs de l'EE participent au dialogue civil et à la cohésion sociale. L’impact économique de l’EE est considérable aussi bien en termes de bénévolat que d’emplois salariés.

 

  • Il n’y aura pas de développement durable sans éducation

Ce constat implique une volonté forte des pouvoirs publics pour que toutes les politiques territoriales intègrent l’indispensable volet éducatif, sans lequel toute action serait vaine sur le long terme. En ce sens, la responsabilité citoyenne engage les acteurs de l'EE à aller de l’avant et à entrer en dialogue avec toutes les sphères d’influence de la société et à se positionner encore plus ouvertement sur le plan politique. C’est aussi le couple « partenariat/confiance » qui est au coeur des processus de changement.

A partir de ce postulat, comment s’organiser pour être efficace, comment travailler avec les élus, les collectivités ? Comment avancer avec l’autre sans renier ses valeurs et ses principes ?

Des questions clés pour relever les défis d'un monde contemporain marqué par la rapidité et l'ampleur des changements, la diversité et le caractère multidimensionnel des questions environnementales et sociales.

+ d’infos sur le site du réseau école et nature

Petite histoire parisienne

En 1985, François LAPOIX, Maître de conférence au Muséum National d'Histoire Naturelle de Paris décide d'écrire à l'ensemble des acteurs franciliens de l'éducation à l'environnement. Dans son courrier, il propose aux représentants de l'éducation nationale, au Ministère de l'environnement, à l'Office National des Forêts et à des structures de terrain de se réunir « afin de faire le point et le bilan de la situation et rédiger en commun un petit manifeste ».

La première rencontre a lieu le 26 avril 1985 et l'idée de créer une plate-forme d'entraide amicale permettant, tout en respectant l'originalité et la diversité de chacun, de contribuer à une meilleure information et éducation dans le domaine de l'environnement dans la région fait l'unanimité. Près de 5 mois plus tard, le jeudi 12 septembre 1985, cette "plate-forme" est baptisée Groupement Régional d'Animation et d'Information sur la Nature et l'Environnement. Le futur GRAINE Ile-de-France est en train de naître !

Aujourd'hui ce sont plus de 95 structures et 50 personnes à titre  individuel qui font la force du réseau francilien.

Ils l'ont fait

Qui ?

Le GDIE, Groupement de Diffusion et d’Informations sur l’Environnement, une association d’éducation à l'environnement adhérente au Graine Île-de-France en partenariat avec la mairie de paris, la mairie du 13ème arrondissement, l’Université Paris 8 et le Muséum National d’Histoire Naturelle.

Quoi ?

C’est en mutualisant les connaissances, compétences et ressources de chacun de ses partenaires qu’une association parisienne d’éducation à l'environnement a pu créé durant le printemps et l’été 2011, une série d’itinéraires de découverte de la faune et de la flore du 13ème arrondissement de Paris. Ces itinéraires ont ensuite été testés auprès d’associations locales et d’habitants.

Puis, des fiches de terrain avec cartes, photos et commentaires ont été élaborées permettant ainsi de réaliser des balades nature en toute autonomie.

Où ?

Dans le 13ème arrondissement de Paris

À vous de jouer

Par où commencer ?

Organiser

1 Travailler en réseau : Les problématiques environnementales sont complexes. Aucun acteur ne saurait prétendre pouvoir y répondre de façon individuelle. Travailler en réseau sur des principes de partage et de solidarité permet aux acteurs de l’éducation à l'environnement d’échanger et de mutualiser leurs connaissances des thématiques environnementales, du territoire et de ses acteurs en faveur du développement de l’éducation à l'environnement.
2 Encourager l’innovation pédagogique : L’existence d’un réseau permet de valoriser et de diffuser l’expérimentation pédagogique utile à tous les acteurs éducatifs.
3 Se former aux techniques de l’animation
4 Consulter en amont un réseau d’acteurs déjà existants afin d’y trouver conseils et recommandations
5 Identifier le territoire d’action et le public visé
6 Se fixer des objectifs pédagogiques précis et clairement définis
7 Rechercher des partenaires
8 S’informer sur la thématique en participant à des conférences, journées d’échanges sur le sujet

 

Motiver

A travers la découverte et l'accès à une compréhension de l'environnement, cette éducation favorise les échanges, l’ouverture d’esprit, aux autres et à son environnement en général. Sur certains thèmes, les actions d’éducation à l'environnement peuvent répondre à des plans/programmes locaux/régionaux/nationaux et ainsi venir compléter d’autres actions éducatives quelque soit le cadre et le public.

Financer

Pour un projet d’éducation à l'environnement, les financements peuvent se développer via :

  • un rapprochement d’autres projets existants sur un territoire voisin 
  • un rapprochement de collectivités engagées dans une démarche particulière en lien avec le développement durable
  • un rapprochement d’un réseau d’acteurs pouvant s’échanger les informations concernant les appels à projets etc.

Les astuces

Les clés du succès

L'affirmation des valeurs de l'éducation populaire. Le respect des différents acteurs du projet est essentiel à sa réussite. Petites ou grosses structures, professionnels ou bénévoles, quelque soit leur degré d’implication, tous les acteurs doivent être respectés pour leurs valeurs, propositions, etc.

Outils et infos pratiques

Lieux de renseignement

  • Le Centre de ressources du Graine Île-de-France situé au 17 Rue Capron 75018 PARIS.

Près d’un millier de ressources documentaires sur la faune, flore, sciences, gestion d’une association, etc ; ouvert à toute personne désireuse de monter un projet d’éducation à l'environnement.

Pour prendre rendez-vous au Centre de Ressources :

-par téléphone : 01 45 22 16 33

-par courriel : ressources@graine-idf.org

Guides

  • Le catalogue de formations du Graine Île-de-France :

-par téléphone : 01 45 22 16 33

-par courriel : formations@graine-idf.org

  • « Éduquer à l'environnement : un métier », collection Les livrets École et nature, 2003.

  • « Éducation à l'environnement vers un développement durable (EEDD) : pratiques et logiques actuelles », L'Encre Verte Hors Série, 2007

Sites Internet

 
 
Décembre 2014

Commentaires

Portrait de apd_admin

Nous ne manquerons pas de diffusr cette information sur notre page FaceBook ainsi que sur notre compte Twitter. Merci de cette information et bienvenu dans le reseau des Acteurs.

Portrait de eglantine2628

LA VOITURE A AIR COMPRIME :

Chers Acteurs du PARIS DURABLE,

 

Vous êtes concernés par la qualité de l'air cela commence par l'extérieur donc voici le site officiel de la voiture a air comprimé qui est en phase de commercialisation imminente faites passer le message

 

voici le site www.mdi.lu

augmenter le potentiel de la voire très bientôt rouler sur nos belles routes et purifier notre air.

 

Pour un air propre et la santé de chacun

 

eglantine 2628

 

Portrait de Florian

Recherche de témoignages - Projet étudiant de sensibilisation :

Bonjour,

 

Nous sommes un groupe de 5 étudiants en Développement Durable intéressés par les initiatives mises en place par les Parisiens en faveur de la planète.

 

Nous organisons en projet étudiant une "exposition virtuelle" dont le but et de communiquer sur ces actions entreprises par des particuliers, regroupements de personnes, quartiers ou associations.

 

L'idée est de venir vous rencontrer, recueillir vos témoignages et vos explications vis-à-vis de votre action. 

L'exposition, sous la forme d'un site en ligne, sera ainsi constituée de plusieurs témoignages, avec photos, couvrant plusieurs thèmes (encore à définir) d'actions parisiennes en faveur d'un Paris durable.

 

Je me suis permis de poster sur ce forum au nom de notre projet étudiant pour potentiellement contacter des personnes ou des groupes de personnes qui seraient intéressées par notre projet. Pour obtenir une visibilité supplémentaire de leurs bonnes actions, et pour communiquer toujours plus sur ce que tout un chacun peut mettre en place en faveur du développement durable.

 

Si vous êtes intéressé, n'hésitez pas à répondre directement ou à me contacter.

 

Merci de votre attention,

 

Florian

Pour donner votre avis, commenter et poser vos questions, vous devez d'abord vous inscrire ou vous connecter sur le site.

En relation avec cette éco-action