Vous êtes ici

Économiser l'énergie chez soi

Acteurs du Paris durable - Économiser l'énergie chez soi
4 acteurs sont intéressés
Mots clefs : commerçant, entrepreneur, étudiant, parents, retraités
Votre ordinateur n'a pas été éteint depuis 263 jours et votre baignoire ne connaît que les bains de 400L ? Pour ne plus trembler en ouvrant votre facture d'électricité, économisez l'énergie et réduisez votre empreinte carbone !

L'essentiel

Quelques bonnes raisons d’économiser l’énergie chez soi

  • Parce que ce sont les additions de petites consommations qui font les grosses factures !
  • Parce que vous rivalisez avec Nicolas Hulot ou Al Gore, juste en mettant un couvercle sur la casserole pour faire bouillir de l’eau, ce qui entraîne une économie d’énergie de 30 %.
  • Parce que baisser le chauffage de 1°C permet de réaliser une économie de 7 % sur la facture !
  • Parce que désormais, vous attendrez la facture avec impatience pour voir combien ont valu toutes vos petites actions. Economiser l’énergie porte ses fruits !

Brève définition

Economiser l’énergie chez soi, c’est surveiller sa consommation à l’aide de gestes simples et quotidiens, sans forcément réaliser d’investissement en nouveau matériel.

Le saviez-vous ?

Le contexte, les enjeux

  • Le secteur du bâtiment est en France le plus gros consommateur d'énergie parmi tous les secteurs économiques, avec 43 % de l'énergie finale totale. Une des sources de consommation d’énergie dans un logement est sa structure (matériaux utilisés, orientation de la construction, isolation, etc.). Mais c’est aussi l’utilisation du bâti : usage des équipements électroménagers, éclairage, consommation d’eau chaude sanitaire, etc.
  • Cette énergie consommée dans le bâtiment entraîne l'émission de 120 millions de tonnes de CO2 représentant 25 % des émissions nationales et 32,7 millions de tonnes de carbone (Source : ADEME). Cela diminue les ressources naturelles et produit plus de gaz à effet de serre, ce qui entraîne un risque de réchauffement climatique.
  • Locataires et propriétaires peuvent, tous à leur niveau, réaliser des économies d’énergie et donc des économies de production de gaz à effet de serre tout en augmentant leur confort.

Quelques chiffres clés

  • La consommation énergétique annuelle des 100 000 logements parisiens représente la production annuelle de 4 centrales nucléaires.
  • A eux seuls, le chauffage et les appareils électriques représentent 85 % des consommations d’énergie dans un logement*.
  • Diminuer d’1°C revient à économiser 7 % de sa facture de chauffage 

(*Source : Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable, des Transports et du Logement)

Petite histoire parisienne

Chaque année, Paris se pare de mille feux pour les fêtes. Mais depuis quelques temps déjà, la Ville des lumières se pare de mille feux économiques : en effet, des LEDS et des ampoules basse consommation sont déployées pour l'éclairage public et dans les quartiers pour remplacer les ampoules classiques, grâce au travail des associations de commerçants et avec le soutien de la Mairie.

Ce dispositif permet de réduire la consommation d’énergie d’en moyenne de 50 %, voire jusqu’à 75 % dans certains quartiers de Paris, par rapport aux illuminations traditionnelles des fêtes de fin d’année. Et ce, tout en conservant la magie de Noël !

Ils l'ont fait

Un exemple

Qui ?

Agence Parisienne du Climat

Quoi ?

Créée à l'initiative de la Ville de Paris, l'Agence Parisienne du Climat est une association loi 1901, indépendante et multi-partenariale. Elle a ouvert ses portes en janvier 2011 avec pour vocation de :

  • promouvoir la sobriété énergétique
  • accompagner le changement des comportements
  • développer les énergies renouvelables
  • aider à l'engagement concret dans la lutte contre le changement climatique et ceci dans tous les secteurs concernés (bâtiments, transports, consommation...).

Cette structure originale a été prévue par le Plan Climat de Paris (Plan d'action de lutte contre le réchauffement climatique), adopté en octobre 2007.

L’Agence Parisienne du Climat est le lieu dans lequel les Parisien.ne.s, Citoyen.ne.s ou acteurs économiques, peuvent venir trouver de l’information pour savoir comment modifier leurs comportements et réduire l’empreinte climatique.

Fédérer les acteurs et porter la dynamique du Plan Climat pour « décarbonner» le territoire constitue le périmètre d'action fondateur de l'Agence Parisienne du Climat !

Où ?

Agence Parisienne du Climat

Pavillon du Lac, Parc de Bercy
3 rue François Truffaut – 75012 Paris

Téléphone : 01 58 51 90 20
Mail : info-conseil@apc-paris.com

À vous de jouer

Par où commencer ?

Organiser

1 Chauffage
  • Equipez-vous d’un thermomètre (2 €) pour connaître les écarts par rapport aux températures de référence : 19°C pour les pièces à vivre, 22°C pour la salle de bain, 16°C pour la chambre.
  • Calfeutrez les portes et les fenêtres sans pour autant obstruer les bouches d’aération.
  • Utilisez stores et volets pour se protéger du chaud la journée et du froid la nuit.
  • Dégagez les espaces devant les radiateurs (ni meubles, ni rideaux) pour que leur chaleur se propage mieux.
2 Electricité spécifique
  • Les appareils d’image et de son qui restent en veille en permanence peuvent consommer plus d’électricité que lorsqu’ils fonctionnent : cela augmente la facture d’électricité de 10 %. Eteindre les appareils peut faire économiser jusqu’à 50 € par an.
  • Ampoules basse consommation : elles consomment 5 fois moins d’électricité que les ampoules à incandescence, et ont une durée de vie jusqu'à 8 fois plus longue. Dans le cadre de la loi transition énergétique, depuis janvier 2016, vous pouvez recevoir gratuitement vos ampoules LED, plus d’infos ici.
  • Etiquette énergie pour l’électroménager : si les équipements classés A, voire A+ et A++, sont plus chers à l’achat, leur surcoût est amorti par les économies d’électricité qu’ils permettent de réaliser une fois installés.
3 Eau chaude sanitaire
  • Réglez votre thermostat à 55°C en sortie de ballon. C’est la température requise pour éviter les brûlures tout en limitant les risques sanitaires.
  • Préférez les douches aux bains. Elles consomment 3 à 4 fois moins d’eau.
  • Installez des réducteurs de débit : les mousseurs (5/10 €) et pommeaux de douche avec aérateur (20/30 €) permettent de réduire le débit d’eau de moitié tout en gardant la même pression de jet.
  • Isolez les tuyaux : l’absence d’isolation des tuyaux et du chauffe-eau peut être responsable de fortes pertes thermiques de 20 à 25 %. Pour effectuer le calorifugeage des tuyaux, des manchons en polyéthylène peuvent être utilisés.
  • Vérifiez régulièrement les fuites et faites attention à économiser l’eau.
4 Cuisson
  • Utilisez un couvercle : maintenir 1,5 litres d’eau en ébullition dans une casserole demande 4 fois moins d’énergie avec un couvercle.
  • Profitez de l’inertie : les plaques de cuisson électrique continuent de chauffer durant 15 minutes après l’extinction (sauf les plaques à induction). Cette chaleur, entièrement gratuite, mérite d’être utilisée lors d’une cuisson longue.
5 Confort d'été

La climatisation mécanique est une solution efficace pour rafraîchir un logement mais cela consomme beaucoup d’électricité ! Pour garder son logement frais l’été :

  • Fermez les volets et les fenêtres exposés au soleil
  • Evitez l’usage d’appareils électriques  pour éviter un dégagement de chaleur supplémentaire
  • N’ouvrez pas les fenêtres de jour : cela apporte un courant d’air donc une sensation de fraîcheur mais la pièce est durablement réchauffée.

Motiver

  • Mettez en avant les arguments écologiques : en réduisant la consommation d’énergie, vous réduisez les émissions de gaz à effet de serre. En France, tous les appareils qui restent en veille représentent un quart de la production d’une centrale nucléaire, soit la consommation annuelle de Nice et Lyon réunies.
  • Calculez les économies potentielles : éteindre les veilles peut faire économiser entre 50 et 100 € par logement selon les équipements présents.
  • Soulignez l’importance du confort sanitaire : il est mauvais pour la santé de vivre dans un lieu trop chauffé qui peut être trop sec par exemple.

Financer

  • Adopter de bons réflexes au quotidien ne coûte rien et représente des économies.
  • Les prix d’achats des petits équipements économes en énergie ne dépassent pas 50 € et se situent plutôt entre 5 et 20 € : pas besoin d’investissement important!

Les astuces

Les clés du succès

  • Regardez vos factures d’énergie « avant » et « après » : les résultats sont concrets !
  • Au sein de la famille, avec les amis mettez en place un petit concours d’idées pour économiser encore plus d’énergie ou inscrivez votre foyer au Défi Familles à Énergie Positive !

Vigilance

  • Le prix des équipements électriques économes (classe A) est plus élevé que les autres : cependant, après un rapide calcul on réalise que le surcoût à l’achat est vite rentabilisé par les économies d’électricité engendrées.
  • Cela nécessite de nouvelles habitudes mais elles  s’assimilent vite et correspondent à un confort accru.

Outils et infos pratiques

Guides

Sites Internet

 

Mise à jour octobre 2017 avec l'Agence Parisienne du Climat

Commentaires

Portrait de Evelyne

Se chauffer écologique :

Voilà une idée novatrice et écologique pour se chauffer, le marc de café !

 

http://www.lexpress.fr/emploi-carriere/emploi/une-alternative-pour-se-chauffer-le-marc-de-cafe_1210386.html#xtor=AL-810

Portrait de paskualito

Économies d'énergie : Bientôt en ampoules basse conso partout dans la maison, réducteurs de débit partout, et bien pas de bains car pas de baignoire. Petit à petit ....

Portrait de RATP

Eclairage LED : La RAPT expérimente l'éclairage LED à la station Censier Daubenton

Pour donner votre avis, commenter et poser vos questions, vous devez d'abord vous inscrire ou vous connecter sur le site.

En relation avec cette éco-action

Les évènements liés

18 Octobre 2012
C’est le rdv grand public de l’Agence Parisienne du Climat. Basé sur le principe des cafés littéraires, le but est de débattre dans une ambiance...