Vous êtes ici

Invité du mois

Stéphane Chave

Août 2012 -
Stéphane Chave est Responsable des événements de la Ville de Paris. Le département a en charge l’organisation et la gestion de 50 à 60 événements par an dont le désormais incontournable Paris Plage. Cette année, la onzième édition se tiendra du 20 juillet au 19 août.
2

1/ Paris Plages en quelques mots c’est…

 La plage et un air de vacances à Paris, tout simplement.

 

2/ Pourquoi et comment est né ce projet ?

C’est une opération solidaire et populaire souhaitée et imaginée par le Maire de Paris en 2002 pour offrir aux Parisiennes et Parisiens qui restent en Ile-de-France « un moment de vacances et de plage ». En effet, 1 Français sur 2 ne part pas en vacances cet été.

 

3/ Quelles sont les activités proposées en 2012 ?

Cette année, l’aménagement des voies sur berges rive droite entraîne la diminution des 2/3 du site historique. Nous avons donc concentré, sur l’espace traditionnellement réservé à la plage, les activités qui font la substantifique moelle de Paris Plages : danse de salon, taïchi, pétanque, baby-foot, les buvettes, les glaciers et bien évidemment les plages.

Depuis 4 ans maintenant, nous avons un 2e site : le bassin de la Villette. Cette année y sont donc organisées les activités techniques ou artistiques : à titre d’exemple un circuit de Dirt pour BMX ou encore un mini golf de 9 trous. 

En plus de cela, cette année, la rotonde ouvre avec des petits concerts tous les vendredi et samedi soir.

 

4/ Quels sont les grands axes de Développement Durable mis en place par la Mairie de Paris  depuis 10 ans ?

Paris Plages a été sensibilisé au Développement Durable depuis ses débuts.

Nous avons cherché à utiliser des matériaux exclusivement naturels : bois, végétaux, etc. Par ailleurs, tout ce qui est utilisé sur Paris Plages est stocké et réutilisé par la suite lors des éditions suivantes ou lors d’autres évènements. Par exemple, pour la première fois nous fabriquons de nouvelles cabines : les premières ont duré dix ans.

 L’axe principal était aussi les économies d’eau. Nous gaspillions beaucoup de cette ressource : les fontaines et les brumisateurs coulaient en permanence pour garantir qualité de l’eau et bien-être. Nous avons mis en place des solutions pour réduire ces consommations : boutons poussoir sur les fontaines et systèmes de fermeture des brumisateurs en fonction de la météo.

L’autre enjeu était aussi de l’acheminement de sable : au départ, cela se faisait par camion. Nous avons donc privilégié le transport par barge. Outre la réduction des émissions de gaz à effet de serre générées par l’utilisation des camions, nous pouvons désormais installer Paris Plages en 2 tournées, et non en 4 nuits.

Concernant l’utilisation du sable, nous avons imaginé le recycler et, par exemple, le remettre à disposition pour être réutilisé dans les processus industriels. Mais il fallait qu’il ne soit pas contaminé. Avec le laboratoire d’hygiène de la Ville de Paris, nous avons donc mis au point un système de traitement à la vapeur d’eau qui nous permet de tuer les bactéries sans pour autant altérer la qualité du sable, ni d’un point de vue hypoallergénique, ni d’un point de vue chimique.

 

 5/ Vous avez pour ambition de sensibiliser les Parisiens aux éco-gestes. Comment cela va-t-il se manifester ?

Nous mettons à disposition des concessionnaires de Paris Plages des containers jaunes et verts avec des panneaux explicatifs. Les visiteurs sont également incités à trier leurs déchets. Même s’il y a eu quelques difficultés au départ, aujourd’hui le tri est plus efficace : les éco-gestes sont mieux réalisés, nous avons senti une réelle amélioration.

Certaines activités de sensibilisation à diverses thématiques sont également mises en place :

- avec la Cité des Sciences, sont organisés des ateliers sur les énergies renouvelables : fours solaires, éoliennes, etc.

- avec MacDonald’s Kids, nous proposons 10 disciplines olympiques pour les petits afin de les encourager à la pratique du sport.

- avec Franprix, les enfants peignent des fruits et légumes, et repartent avec les aliments qu’ils ont dessinés.

 

6/ Que pensent les Parisiens de Paris Plages?

Au départ, nous avons essuyé certaines critiques. Mais aujourd’hui, les Parisiens attendent Paris Plages et sont de plus en plus nombreux à venir sur les sites. ont compris que Paris Plages donne une très bonne image de la Ville, notamment à l’étranger. En outre, l’opération est un excellent moyen de maîtriser l’animation des voies sur berges : c’est propre, sécuritaire et très animé.

 

7/On parle aussi d’un Paris Plages solidaire…

Paris Plages est accessible aux personnes à mobilité réduite (PMR) à 95%, seules les plages de sable ne le sont pas. Nous essayons également de le mettre en accessibilité pour les personnes malvoyantes ou à déficience auditive ; les tables d’orientation sont désormais adaptées. Par ailleurs, nous proposons par exemple chaque année une compétition de pétanque pour les PMR.

En ce qui concerne le volet « solidaire », nous réservons des emplois de plagistes pour les enfants des agents de la Ville aux revenus modestes. Nous accueillons également quelques associations qui disposent de buvettes sur Paris Plages.

Enfin, le concept même est solidaire : c’est gratuit et ouvert à tous !

 

8/ Un petit mot pour convaincre tous les Parisiens de se rendre à Paris Plages…

Le soleil est notre meilleur argument ! Nous proposons des offres de qualité, les gens ont acquis « le réflexe Paris Plages ». Ils apprécient et respectent l’opération, ce qui explique le succès de cette opération dont nous fêtons cette année le 10e anniversaire !

Posez-lui vos questions
Mots clefs : expert, étudiant, parents, sportif, famille
Portrait de amapbelleville

Ce qui me choquait, moi, c'était ce grand gaspillage d'eau. Les brumisateurs qu'il pleuve qu'il vente, en particulier, étant donné les températures que nous avons à Paris l'été, étaient franchement ridicules.Je suis contente de lire qu'il y a été en partie remédié.

 

Mais j'ai toujours trouvé tout le reste bien imaginé et agréable, même si je ne suis pas fan de toutes les activités, j'avoue qu'aller se délasser dans une chaise longue après le boulot avec un bouquin, au bord de la Seine ou du bassin de la Villette, c'est un petit bonheur tout simple. Et puis cela fait du bien de voir des gens danser, chanter parfois, des enfants jouer, dans une ville où habituellement, tout le monde a l'air très sérieux et occupé...

 

La prochaine étape : fermer définitivement la voie George Pompidou à la circulation automobile et motocycliste, pour la réserver aux piétons et aux vélos, chiche ?

Portrait de Emma

Bonjour

Je viens de voir un reportage sur paris plage sur canal +. Je voulais vous dire que cet évènement m'interpelle. En effet, le temps est mauvais depuis qques années, je ne comprends pas que l'on continue à dépenser des milliers d'euros. Je préférerais vivre dans une ville propre. Je suis née ici, je suis choquée de l'état de ma ville. Quand est-ce que la mairie de paris va se réveiller. Cette ville sent mauvais, des détritus trainent partout. Les touristes sont choqués ainsi que pour nos transports. Que faut'il dire à Mr Delanoe pour que cela change. Je suis disponible pour rencontrer un responsable afin d'en parler. Cela ne peut plus durer. A se demander si les gens de la Mairie se déplacent dans leur ville. Arrêtons de gaspiller l'argent de façon éhontée, et rendons notre ville propre comme à Lisbonne, Madrid, Londres .... Cordialement.

Pour donner votre avis, commenter et poser vos questions, vous devez d'abord vous inscrire ou vous connecter sur le site.