Vous êtes ici

Acteurs du Paris durable - Jean-Claude Herry

Invité du mois

Jean-Claude Herry

Juin 2018 -
A l’origine musicien professionnel puis directeur d’associations culturelles pendant 10 ans, Jean-Claude s’est forgé une solide expérience de l’action culturelle et événementielle dans toutes ses dimensions. Fondateur de la société Herry Conseil, il aide les acteurs de l’événementiel à prendre leur part dans la transition vers un monde plus soutenable. Il a répondu à nos questions.
0

1/ Qu’est-ce qu’un événement éco-responsable ?

La notion de l’éco-responsabilité événementielle est née dans les années 2000 parallèlement à la montée en puissance de la prise en compte des enjeux de développement durable dans la société au sens large. Des pays comme l'Angleterre et le Québec ont commencé à travailler ces notions avant les autres.

En France, dès 2005 les festivals bretons s’emparent du sujet et donnent naissance à un collectif qui aujourd’hui fait référence sur la prise en compte des enjeux d’un développement soutenable dans les activités événementielles, éphémères par essence.

Très rapidement, le secteur du sport rejoint la danse bretonne en 2007, grâce à la Coupe du Monde de Rugby accueillie en France, avec un volet complet dédié aux enjeux environnementaux des stades et de la compétition. En 2009, le ministère des sports édite la première déclinaison de la stratégie nationale de développement durable appliquée au sport.

La machine est lancée. Un peu partout en France, les initiatives émergent et se structurent, l’eco-responsaibilité s’installe dans les réflexions de toutes les parties prenantes privées et publiques, y compris les territoires, à l’instar de la Ville de Paris qui par exemple en 2016 édite une “Charte pour des événements écoresponsables à Paris”.

Aujourd’hui, la définition d’un événement éco-responsable prend du sens si nous gardons l’idée que la responsabilité réside dans les décisions prises en amont et pendant l'événement, décisions qui peuvent avoir des conséquences plus ou moins bénéfiques pour l'environnement, la société et les différentes parties prenantes impliquées dans l’événement.

L'événement éco-responsable est alors pour nous la conséquence d’un management, d’une organisation, d’une production responsable, ayant intégré dans ses choix et arbitrages éclairés l’ensemble des enjeux portés par l’événement et ce sur le long terme (environnement, société, éducation, sensibilisation, ...). On parlera alors des notions d’héritage, de rayonnement, d’impacts.

 

2/ Peut-on quantifier l’impact environnemental de l’organisation d’un événement ?

Les impacts sont multiples (économiques, sociaux, médiatiques, environnementaux, capacité à transformer les comportements, impacts directs, indirects, …). Ils peuvent tous - ou presque - être évalués avant et mesurés pendant et après l’événement.

Du côté des impacts environnementaux, on peut citer l’air, l’eau, les émissions de carbone, les déchets, l'énergie, la biodiversité, le recours aux ressources naturelles, la pollution y compris la pollution sonore...

Ces impacts demandent, pour être traités, à faire appel à de l’ingénierie technique spécifique. Il existe un grand nombre d’outils et de méthodes pour cela : des outils d’évaluation abordables et simples aux études plus précises et plus pointues.

 

3/ Existe-t-il une réglementation particulière pour ce type d’événement ?

Le secteur événementiel n'échappe pas aux règles, qu’elles soient internationales ou locales. Tout est réglementé (le son, l’alimentation, les structures, la sécurité… ) et l’ensemble de cette réglementation tend à améliorer la maîtrise des impacts et des risques. Au delà des règles, il existe des chartes, des engagements, des labels et des normes, dans la plupart des cas volontaires.

 

4/ S’il ne devait y en avoir qu’une, quel serait LA mesure à mettre en place en priorité lorsqu’on organise une manifestation à Paris, pour réduire son impact environnemental ?

Il faudrait dépasser la notion environnementale pour s’engager sur une notion globale à 360° incluant l’ensemble des enjeux sociétaux, sociaux, économiques et environnementaux.

Partant de là, il nous semble essentiel que :

En AMONT : chaque organisateur s’engage à dire ce qu’il va faire, comment et avec qui (il y a de très nombreux acteurs à Paris qui peuvent aider les organisateurs) pour limiter les impacts négatifs sur ses enjeux.

En AVAL : rendre compte de ses résultats après la manifestation, dans une démarche transparente, et ce, afin de grandir lui-même, faire grandir et inspirer les événements suivants.

 

5/ Des conseils pour les Parisien-ne-s ?

L'événement est une affaire d’hommes et de femmes, de professionnels, d’amateurs, de bénévoles, de riverains, de commerçants, de participants QUI AGISSENT ... Chacun peut contribuer au rayonnement d’un événement d’une manière ou d’une autre, par son sourire, son action, sa participation, son désir de faire mieux avec moins.

L'événement, quelle que soit sa taille, est une occasion de créer du lien, de renforcer la cohésion sociale, la solidarité et le vivre ensemble mais aussi de contribuer à créer un héritage positif et durable pour l’ensemble des Parisiens.

Posez-lui vos questions
Mots clefs : evènements

Pour donner votre avis, commenter et poser vos questions, vous devez d'abord vous inscrire ou vous connecter sur le site.