Vous êtes ici

Préférer des produits labellisés

Acteurs du Paris durable - Préférer des produits labellisés
1 acteur est intéressé
Mots clefs : gourmand, jardinier, solidaire
Si vous hésitez entre le chocolat-maxi-croquant-emballage-pratique et le XXL-burger-nouveau-goût, n'hésitez plus et faites plutôt confiance aux labels, garantie de produits responsables aux impacts réduits sur les Hommes et l'environnement.

L'essentiel

Quelques bonnes raisons de préférer les produits labellisés

  • Parce que l’on aime tous relire trois fois la petite histoire de Max Havalaar sur le sachet de café
  • Parce qu’ainsi vous êtes sûr(e) de faire des achats responsables.
  • Parce que déchiffrer les étiquettes illisibles d’ingrédients et de provenances vous paraît bien compliqué, à 20 heures, en sortant du travail, avec les petits qui pleurent dans le caddie.

 

Brève définition

Préférer les produits labellisés c’est choisir avec certitude des produits responsables, de qualité, aux impacts moindres sur l’environnement et sur les hommes. Les différents labels peuvent aider à choisir plus facilement ces produits.

Le saviez-vous ?

Le contexte, les enjeux

  • Les choix de consommation au quotidien ont des impacts négatifs ou positifs sur l’environnement tout comme sur les hommes qui fabriquent ces produits: conditions de travail, conditions salariales, travail des enfants, développement local, etc. Devant une offre de produits toujours plus large et variée, les consommateurs sont perdus.
  • Il existe plusieurs types de pictogrammes :
    • Les marquages réglementaires obligatoires sont, comme leur nom l’indique, des informations qui doivent figurer sur certaines catégories de produits car un texte de loi l’exige. Exemples : Etiquette énergie sur l’électroménager, étiquette CO2 sur les véhicules, etc.
    • Les marquages volontaires faisant l’objet d’un contrôle indépendant apportent la garantie d’un niveau de performance environnementale ou sociale définie par un référentiel précis. Exemples : FSC, PEFC, Ecocert, etc.- Les labels officiels font partie des marquages volontaires faisant l’objet d’un contrôle indépendant mais le référentiel de critères ou les modalités de contrôle sont gérés par les pouvoirs publics, agences de normalisation, etc. Exemples : Ecolabel européen, NF Environnement, Ange bleu, etc.
    • Les labels privés et autodéclarations mettent en avant une particularité environnementale sous la seule responsabilité de l’entreprise qui l’utilise. A vous de faire votre enquête sur ces produits ? Exemples : Imprim’vert, Nature Plus, «Produits de l’année», etc.

Quelques chiffres clés

  • Le chiffre d’affaire des produits labellisés Max Havelaar/Fairtrade est de 442 millions d’euros en France en 2015 (Source : Fairtrade Max Havelaar France)
  • Marine Stewardship Council labellise plus de 425 références en France

Petite histoire parisienne

Afin d’améliorer encore la qualité des prestations des services municipaux, la Ville de Paris a lancé le label QUALIPARIS.

Ce label est un signe de reconnaissance pour les établissements qui offrent des prestations de qualité et un accueil irréprochable. Affiché à l’entrée d’un service de la Ville de Paris, le label vous permet de reconnaître les établissements qui s’engagent concrètement afin d’améliorer:

  • L’accueil
  • L’écoute
  • L’accès
  • L’information

Ce label, décerné par un organisme de certification indépendant, repose sur des engagements concrets et vérifiables.Toutes les infos sur le label Qualiparis.

Ils l'ont fait

Un exemple

Qui ?

Ville de Paris lance le label « Autopartage »

Quoi ?

La Ville de Paris souhaite développer l’autopartage pour les transports urbains, et ce dans le cadre du Plan de déplacement de Paris. C’est pourquoi elle a lancé un nouveau label « autopartage ». Grâce à celui-ci, les entreprises proposant ce service et correspondant aux critères définis par la Mairie de Paris peuvent rapidement être identifiés, rendant l’offre plus claire pour les consommateurs. Ce label contrôle des critères techniques, logistiques (forme de paiement, délai de disponibilité des voitures, etc.) mais aussi éthiques (accessibilité pour tous, etc.) Vous avez une voiture mais vous ne l'utilisez pas très souvent ? Ou vous n'avez pas de voiture mais vous en avez besoin de temps en temps ? Alors passez à l'autopartage ! Cinq sociétés sont aujourd’hui labellisées par la Ville de Paris : Caisse Commune, Carbox, ConnectbyHertz, Mobizen et Okigo.
Toutes les infos sur paris.fr

Où ?

À Paris

À vous de jouer

Par où commencer ?

Organiser

1 Renseignez-vous sur les labels

Pour choisir, il faut déjà les connaître. Il existe plus d’une centaine de labels pour les produits de consommation courante qui couvrent  de très nombreuses catégories de produits : aliment, détergent, papier, hygiène et cosmétique, textile, matériel électronique, etc. Voici les quelques labels incontournables à connaître pour se lancer dans la consommation responsable :


Concernant l’environnement

  • AB (Agriculture Biologique) et son équivalent européen
  • l’Eco-label européen et NF environnement pour 50 catégories de produits dont produits d’entretien et d’hygiène, papeterie, peinture, sacs, etc.
  • FSC (Forest Stewardship Council) et PEFC pour le bois et le charbon à barbecue
  • MSC (Marine Stewardship Council) pour les produits de la mer (poisson, coquillage et crustacé)
  • Cosmebio pour les produits cosmétiques


Concernant le commerce équitable

Fair Trade-Max Havelaar pour les produits équitables
 

2 Prenez le temps de lire les étiquettes 

Les emballages regroupent un grand nombre d’informations. Il est utile de distinguer les labels officiels de ceux qui ne sont que des autodéclarations. 

Motiver

  • Renseignez-vous sur les labels, leur histoire, leurs valeurs : ainsi vous serez plus attaché aux produits et pourrez convaincre votre entourage du bien fondé des produits.
  • Mettez en avant les avantages éthiques et environnementaux d’un label : il garantit au choix, une agriculture respectueuse, un commerce juste, etc.

Financer

  • Les produits labellisés peuvent parfois être un peu plus chers, mais ce n’est pas une généralité. Ce surcoût est à mettre en parallèle avec les garanties de qualité du produit, et les avantages humains de la labellisation. En outre, il est souvent compensé par la suite : durée d’utilisation plus longue ou achat d’éco-recharges moins chères.
  • Par ailleurs, des choix de consommation peuvent aussi permettre de faire des économies : achat en vrac, achat de marques de distributeur, choix de détergents multi-usages, etc. Des précautions peuvent aussi être prises sur l’utilisation de ces produits : par exemple, laisser les produits d’entretien agir plus longtemps permet d’en utiliser moins.

Les astuces

Les clés du succès

  • Le mini-guide des labels de la consommation responsable est à glisser dans son porte-monnaie pour faire les bons choix dans les rayons.
  • l'app pour iPhone gratuite "le Guide des Labels de la Consommation Responsable" à télécharger ici.
  • Profitez-en pour sensibiliser les enfants : ils font souvent les courses avec leurs parents, c’est le moment idéal pour leur apprendre à choisir les produits en fonction de leurs besoins et leur expliquer l’impact écologique et social de ces produits. 

Vigilance

  • Les consommateurs connaissent encore mal les labels. Il faut donc commencer par se renseigner sur les labels les plus fréquents. 
  • Attention aux « faux » labels autoproclamés. Fiez-vous seulement aux labels que vous connaissez, et renseignez-vous avant de faire confiance à un label inconnu.

Outils et infos pratiques

Lieux de renseignements

La Ferme de Paris de la Ville de Paris dans le bois de Vincennes

Guides

Le Guide des labels de la consommation responsable réalisé par Mescoursespourlaplanete.com en partenariat avec l’ADEME : très complet, ce guide décrypte plus d’une soixantaine de pictogrammes. L’analyse prend en compte le type de label, son origine (la nature de l’organisation qui l’a créé et en fait la promotion), le contenu de son « référentiel » (autrement dit le document qui explicite les critères imposés pour l’attribution), ainsi que le mode de contrôle imposé.
L'app pour iPhone de ce guide à télécharger ici gratuitement.

Sites internet

  • Pour tout savoir sur les écolabels (NF Environnement et Ecolabel Européen) : http://www.ecolabels.fr/fr/
  • http://www.ecocert.fr/
  • L’appli « Planet Ocean », de la  Fondation GoodPlanet, répertorie 100 espèces de poissons, coquillages et crustacés selon leur provenance, l’état de leur stock et leurs techniques de pêche. Elle saura vous guider dans vos choix en vous aidant à identifier les espèces gérées durablement
Février 2017

Commentaires

Portrait de Capucinenet1

Réseau de confiance numérique :

 
Nous sommes l'association Capucine.net qui fait de la R&D depuis 2000 sur les usages des TIC de façon simple, sécurisée, éthique et équitable dans une perspective de Développement Durable avec pour vision la réalisation le l'internet du future tel que définis au Netmundial 2014 à Sao Paulo 
"un réseau unique, interopérable, flexible, stable, décentralisé, sur, interconnecté et accessible à 
tous" avec pour défi de lutter contre la "fracture numérique" qui en 2014 prive encore quelque 5 milliards de personnes d'internet. 
 
A cet effet Capucine.net propose des solutions innovantes dans le cadre de l'émergence du Web Social Sémantique 3.0 du Web ID des Objets Connectés et de la feuille de route nationale en faveur de l'identité numérique telle que proposé par l'Alliance pour la Confiance Numérique. 
 
Un label "C@pucine", a partir des portails des collectivités locales, signale les bonnes pratiques, les bons réseaux, les bons produits pour un développement durable
 
Nous vous proposons d’échanger  ou de nous rencontrer sur ces sujets sachant que nous avons des pilotes expérimentaux en Région Limousin que nous souhaitons faire valider en Région Île de France dans la perspective d'un Réseau Santé Social Européen. 
 
Philippe Vacheyrout
Pdt Capucine.net
@capucinenet1 
 

Pour donner votre avis, commenter et poser vos questions, vous devez d'abord vous inscrire ou vous connecter sur le site.