Vous êtes ici

Promouvoir la culture comme levier de changement vers une société plus durable

Acteurs du Paris durable - Promouvoir la culture comme levier de changement vers une société plus durable
6 acteurs sont intéressés
Mots clefs : éducateur, enfant, étudiant, parents
De la raison pure kantienne aux monstres baveux de la dernière super production ciné, la culture influence des générations de publics différents. Alors pourquoi ne pas la mettre au service du changement vers une société plus durable?

L'essentiel

Quelques bonnes raisons de promouvoir la culture comme levier de changement vers une société plus durable

  • Parce que vos enfants seront plus attentifs si on leur explique « une société plus durable » en dessinant plutôt qu’avec des manuels rébarbatifs
  • Parce que vous pourrez déguster des produits bio en communiquant votre passion pour la préservation de l’environnement lors de l’inauguration de la galerie de votre amie, au lieu de vous gaver des petits fours trop gras sans trop savoir de quoi parler
  • Parce que le développement durable ce n’est pas qu’écrire à l’encre verte, c’est aussi de grandes œuvres d’art. 
  • Parce que le Vert c’est bien, mais le Jaune des pissenlit et le Rouge des coquelicots aussi 

Brève définition

Promouvoir la culture comme levier de changement vers une société plus durable c’est donner un rôle central à la culture dans la définition d’un nouveau projet de société. Elle permet en effet de partager un sens et une vision de l’avenir. Les artistes et les professionnels de la culture porteurs d’une vision avant-gardiste et imaginaire sont légitimes pour agir et exprimer un nouveau projet de société et en accompagner les changements.

Le saviez-vous ?

Le contexte, les enjeux 

  • Le rôle de la culture est inscrit dans l’Orientation Stratégique A de la nouvelle Stratégie Nationale pour la Biodiversité 2011-2020 : « Faire émerger, enrichir et partager une culture de la nature. La biodiversité doit être diffusée de façon large et volontariste par tous ceux qui sont impliqués dans la transmission de la culture : éducation scolaire, éducation familiale, sorties nature et animations pour les jeunes, médias, monde artistique et du divertissement, etc.»
  • Les problématiques soulevées par le développement durable sont transversales et concernent l’ensemble de la société. La sensibilisation au développement durable par le biais de la culture est une façon d’assurer sa diffusion pérenne et de renouer avec l’idée d’un mouvement collectif. Cela s’inscrit également dans une démarche de multiplication de l’offre culturelle et des supports : Internet, vidéos, musiques, etc.
  • C’est également l’occasion de déployer une expression culturelle du « développement durable »  qui ne sera pas perçue comme un dogme au service d’une quelconque entité. En effet, l’artiste, n’étant pas directement lié à un groupe d’intérêts, dispose d’une plus grande liberté d’expression, qui peut servir la cause du développement durable.

Quelques chiffres clés

  • 34 % des Français écoutent de la musique tous les jours ou presque (selon le Haut Conseil de l’Éducation Artistique et Culturelle)
  • 53 % des Français déclarent spontanément lire peu ou pas du tout de livres (selon le Ministère de la Culture et de la Communication)
  • l’Île-de-France concentre 45 % de l’emploi national lié aux seules industries culturelles et créatives, soit 120 000 personnes (ARENE, 2011) 

Petite histoire parisienne

Pour développer la réflexion autour du rôle de la culture dans le changement de société vers un système plus durable, ARENE IdF, en collaboration avec Arcadi et le Réseau Culture 21 a organisé un forum ouvert sur le thème "Culture et développement durable : quelles perspectives d’action ?". La démarche met les citoyens au premier plan afin qu’ils participent à la réflexion, et permettent ainsi de définir des perspectives de changement vers une société plus durable.

Ils l'ont fait

Un exemple

Qui ? 

COAL : Coalition pour l'art et le développement durable (Acteur à l’origine de la création et la rédaction de cette éco-action)

Quoi ? 

COAL, coalition pour l’art et le développement durable a été créée en France en 2008. Cette association rassemble des professionnels de l’art contemporain, du développement durable et de la recherche.

Son activité est organisée autour de trois pôles :

  • Expositions sur les enjeux du développement durable et accompagnement d’artistes dans leur projet, que ce soit lors de la réalisation ou de la production de l’œuvre.
  • Rencontres et interventions qui permettent aux artistes et aux autres parties prenantes de communiquer leurs idées, leurs projets, etc. 
  • Publication de rapports et dossiers alimentant la réflexion sur le rôle de la culture dans la communication des thématiques liées au développement durable.

Où ?

Site Internet du Projet COAL

À vous de jouer

Par où commencer ? 

Organiser

Qui peut participer ?

Les artistes, les acteurs et professionnels de la culture (institutions, galeries, lieux d’exposition, salles de concert et de spectacles, festivals, etc.) toutes disciplines confondues.

Comment procéder ?

1 Organisez des réunions, des colloques, des tables rondes pour faire valoir l’importance de la thématique du développement durable dans l’offre culturelle et promouvoir l’écologie comme thème de création
2 Produisez vous-même des œuvres et des projets culturels sur le thème de l’écologie
3 Diffusez l’écologie en tant que « bruit de fond » culturel
  • En intégrant par exemple le développement durable dans les formations initiales des acteurs du secteur culturel
  • En créant des plates-formes d’échange et de connaissance entre les acteurs culturels, les scientifiques et les acteurs du développement durable
4 Comme tous les autres secteurs d’activités, les arts et la culture peuvent diminuer leur impact écologique en analysant et en modifiant leurs modes de fonctionnement.

Pour cela, il existe des organisations, spécialisées dans le secteur culturel, qui peuvent accompagner la démarche des artistes et des acteurs culturels en leur proposant des outils et des méthodes adaptés qu’il s’agisse :

  • De l’organisation d’événements (festivals, concerts, tournées, etc.),
  • Des infrastructures et de la logistique (transport des artistes et des œuvres, gestion du bâti)
  • De matériaux (recyclage et réemploi dans la scénographie et la construction par exemple), etc.

Motiver

  • Proposez aux acteurs de la culture un nouveau rôle dans la société. Cela constitue pour eux une opportunité exceptionnelle de retrouver une place de premier plan dans l’organisation sociale en lien avec la société civile.
  • Montrez que le développement durable est une vraie source d’inspiration pour les artistes en présentant des œuvres reconnues qui traitent de ce thème.

Financer

  • Il n’existe pour ainsi dire pas de mode de financement particulier pour les projets culturels et artistiques en lien avec le développement durable et l’écologie aujourd’hui.
  • Néanmoins, les porteurs de projets peuvent valoriser cet aspect de leur travail pour trouver des financements, des partenaires et des commanditaires en dehors du champ traditionnel de l’art et de la culture. Cette ouverture vers l’écologie offre donc de nouvelles possibilités de montage financier.

Les astuces 

Les clés du succès

  • Créez des liens et des occasions de rencontres, de collaborations entre des acteurs issus d’univers qui s’ignorent trop souvent (art, sciences, écologie, ONG, association, société civile, etc.). Cela est souvent la meilleure manière d’initier ces projets.
  • Inspirez-vous des multiples expériences déjà réalisées à l’étranger notamment dans les pays anglo-saxons.

Vigilance

Les projets culturels en général peuvent rencontrer beaucoup d’obstacles à la réalisation : conviction des parties prenantes, financements, etc.

Outils et infos pratiques

Ouvrages

Regards d'ici et d'ailleurs, Collectif - Réseau Ecole et Nature

Guides

Sites Internet

 

Mise à jour en août 2015

Commentaires

Pour donner votre avis, commenter et poser vos questions, vous devez d'abord vous inscrire ou vous connecter sur le site.