Vous êtes ici

Acteurs du Paris durable - Cyril Dion

Invité du mois

Cyril Dion

Février 2014 -
Thème du mois: 
Activiste pour un monde meilleur, acteur de formation, Cyril Dion a co-fondé le Mouvement des Colibris avec Pierre Rabhi dont il reste le porte-parole. Il est aujourd’hui directeur de la rédaction de Kaizen, magazine qui s’attache à mettre en valeur les initiatives qui contribuent à changer positivement le monde.
0

1/ Au cours des différentes actions de mobilisation auxquelles vous avez pris part, quelles sont les stratégies et les postures qui vous ont semblé les plus pertinentes pour un passage à l’action ? 

Pour que les gens se mobilisent il faut, à mon avis, réunir plusieurs ingrédients :
- une vision inspirante, transcendant les particularités, capable de parler à un grand nombre de personnes différentes;
- des leaders capables de la transmettre et d'emmener les autres dans leur sillage;
- de la convivialité, de la fête (et pourquoi pas à boire et à manger !).

Mais le plus important est que les personnes qui se mobilisent aient le sentiment qu'elles ont quelque chose à y gagner. C'est, pour moi, le dénominateur commun de toute mobilisation qui fonctionne. Cela peut être des choses très profondes comme plus de droits ou de libertés, des choses plus fugaces comme de la chaleur humaine, du plaisir, ou plus immatérielles comme du sens, le sentiment d'être utile, de servir à quelque chose, ou enfin des bénéfices très directs comme la préservation de son emploi, de sa retraite...
Nous devons chercher des logiques gagnant-gagnant à grande échelle. Une bonne cause est une cause dont tout le monde sort grandi et nourri. 

 

2/ Depuis plusieurs années que vous œuvrez pour mobiliser la société civile autour des problématiques environnementales, observez-vous des signaux annonciateurs de changement de perception et de postures ?

J'observe qu'un nombre grandissant de personnes est arrivé à la conclusion que notre modèle de société n'est pas durable. Que notre démocratie fonctionne mal, que notre économie marche sur la tête, que notre politique énergétique est suicidaire, etc. Je vois aussi de plus en plus de personnes adopter des gestes ou des modes de fonctionnement alternatifs : beaucoup de parents commencent à chercher des écoles hors des sentiers battus, pas mal d'urbains se réintéressent au compostage, s'inscrivent dans des "ruches qui disent oui" ou des AMAP… Mais nous ne sommes pas encore arrivés au moment du basculement.

La pression du confort est encore trop forte.

 

3/ Pouvez-vous nous donner 3 bonnes raisons d’être optimiste pour l’avenir ?  

Nous sommes une espèce très intelligente, particulièrement créative et théoriquement capable de s'adapter à des conditions très difficiles.
Nous connaissons la plupart des solutions à nos problèmes.
La situation va très certainement empirer et nous forcer à réagir.
Si nous ne le faisons pas trop tard, il y a donc toutes les chances que nous finissions par construire une société meilleure !

 

4/ Des peoples s’engagent, des médias bougent… des baromètres ou des moteurs ?

Les deux… Mais il ne faut pas qu'ils se contentent de montrer des solutions, il faut qu'ils s'y mettent !

 

5/ Quels conseils souhaitez- vous donner aux acteurs du changement pour mobiliser plus largement encore en 2014 …

Faites les choses qui vous passionnent le plus. C'est de cette façon que vous rayonnerez et que vous donnerez envie à d'autres de vous rejoindre. Ne faites pas la morale, ne dites pas aux autres ce qu'ils doivent faire, surtout si vous ne le faites pas vous-même. Et je vais essayer de m'en tenir à ce conseil !

Mouvement des Colibris

Kaizen

AMAP

La Ruche qui dit oui

Posez-lui vos questions
Mots clefs : expert, développement durable, solidaire

Les éco-actions liées

Pour donner votre avis, commenter et poser vos questions, vous devez d'abord vous inscrire ou vous connecter sur le site.